Youpi, un nouvel anglicisme pour une méthode vraisemblablement aussi vieille que le web …

Pour faire bref, il suffit de prendre la traduction anglaise, et nous comprenons bien vite le sens : linkbaiting -> Appât à liens. Chouette nous allons parler d’appâts et de poissons. Enfin non ! Quoique … En fait, entre le link bait et la pêche, il n’y a pas vraiment de différence. Le pêcheur appâte pour attraper un poisson, le site web appâte les visiteurs pour attraper de nouveaux liens.

Mais revenons aux prémices du web. Au début, il y eu des pages web, puis il y a eu des personnes qui ont décider de classer ces pages dans les ancêtres des annuaires actuels afin de se faire des listes des liens qu’ils trouvaient intéressants. Le but de l’appât est exactement le même : attirer des liens vers nôtre site pour se faire référencer à d’autres endroits. La suite paraît donc logique : il faut susciter cette envies irrépressible pour nos visiteur de parler de nous, de nous envoyer des liens, et donc de nous faire connaître.

Nous allons donc finir la petite présentations et parler des choses qui nous intéressent, à savoir quelques méthodes de bases …

Simplifier la vie de vos visiteurs

Oui, c’est sur, proposer du contenu intéressant apte a être republié par d’autres, c’est bien, mais ce n’est pas la peine de compliquer le processus pour nos visiteurs. Nous allons donc commencer par préparer le terrain et fournir simplement des outils pour faciliter la création de liens vers nous, tel que les classiques boutons pour twitter l’information, la partager sur facebook, effectuer un trackback, …

L’utile

C’est le concept de base. Si ce que l’on écrit est utile, les gens vont en parler. Le problème est de savoir à l’avance ce qui peut être utile à nos visiteurs. Les pistes de base dans ce domaine seront d’informer les gens de nouvelles choses, de nouvelles méthodes, … partagez donc simplement vos connaissances, il est quasiment sur que quelqu’un finira par trouver cela utile.

Trouver une nouvelle idée

Ok, là ce n’est pas forcément la plus simple, tout le monde n’a pas une nouvelle idée en permanence mais inspirer vous de l’actualité, des tendances, … et transformez votre idée en buzz. Pensez à la très connue « million dollar homepage » !

Trouver LE scoop

Vous êtes peut être au courant d’une information intéressante pour votre cible ! Sortez là avant tout le monde. Si vous êtes le premier, les suiveurs vont vraisemblablement citer leur source ce qui vous amènera des liens qualifié très intéressants.

Faîtes connaître quelqu’un / quelque chose

Faites du story telling ! Vous serez une source de référence à l’origine de cette personne.

Conception (application ou graphisme)

Concevoir quelque chose que d’autres utiliseront peut s’avérer très intéressant car souvent, les utilisateurs laisseront les liens qui vous aurez mis sur votre application ou votre kit graphique.

Protester / Exprimer son mécontentement

Soyez passionné ! Faite un coup de gueule sur ce qui vous déplait, en expliquant posément et en argumentant votre point de vue. Cette argumentation apportera des liens en rapport avec l’intérêt que cela suscitera chez les visiteurs mais pensez bien au fait que cette manière de faire provoquera des réaction positives et négatives.

Polémiquer (controverse)

Tout comme la protestation, cela apportera des réactions diverses. Il ne vaut donc mieux pas polémiquer sur tout et n’importe quoi mais garder cela pour des occasions qui en valent la peine.

Créer une émotion (attaque)

Après la controverse, il y a bien évidemment l’attaque. Vous pouvez attaquer des personnes référentes sur des sujets tout comme quelqu’un disposant d’une notoriété passagère, mais il fait également voir dans quelle mesure votre stratégie de communication s’établit sur le côté pugnace et pas forcément agréable de votre entités.

Les concours

Les jeux concours permettent d’attirer rapidement une base de prospects potentielle mais sont soumis à une procédure spécifique. Par ailleurs, il faut bien cibler ce dernier afin d’éviter trop d’inscrits inutile, en particulier grâce aux différents sites recensant les jeux concours.

Les jeux et sondages

Les jeux et sondages permettent d’obtenir des visiteurs récurrents pour un tant soit peu que le jeux soit addictif et les sondages régulièrement renouvelé. Il est également intéressant de prévoir une manière d’intégrer aisément le sondage dans un site tiers, par exemple sous forme de widget.

Les annonces

Distillez l’information afin de créer un effet de manque ou coupler les annonces avec les jeux, comme par exemple l’annonce d’un recrutement avec un questionnaire (cela vous simplifiera par la même occasion le recrutement), annoncer un concours, un nouveau produits, … plein d’éléments pour faire parler de vous.

Synthèse (recherche et statistique)

Des notes de synthèses permettent aux gens pressés qui ont de moins en moins de temps de prendre connaissance d’information rapidement. Faites leur gagner du temps !

Offrir quelque chose

Offrir un cadeau pour une action simple est intéressant. Cela crée un buzz et les gens vont en parlez autour d’eux. Bien sur, si nous n’avons pas de budget énorme, il vaut mieux voir du côté de petites choses qui sort de l’ordinaire et bien pensé par rapport à notre but.

Liens sympa

Vous pouvez également parler de choses simplement … sympa, fun ou cool. Vous pouvez avoir un buzz assez intéressant. Penser à tout les liens que vous recevez d’amis sur des vidéos rigolotes, un jeu, un sondage, un quizz, …

Les listes

Eh oui, une liste comme celle ci peut également être un bon plan. Cela permet de regrouper une information et d’en faciliter l’accès. Par ailleurs les listes ont également l’avantage d’être bien référencé et relativement concise pour les lecteurs. Évidemment, comme il doit exister des listes sur tout et pour tout, il faut se démarquer et aborder un sujet susceptible d’intéresser du monde.

N’hésitez pas à rajouter dans les commentaires si vous avez d’autres idées.

Différentes techniques de linkbaiting
Taggé sur :            

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.