Nous allons voir aujourd’hui une simulation afin de pouvoir établir un plan d’assurance qualité pour vos projets.

Hypothèse de départ

Dans le cadre du développement d’un logiciel nécessaire pour gérer une chaîne de magasins de cosmétiques COSME (environ 50), vous avez été désigné comme « chef de projet » pour la société ESSI. Pour information, les premiers devis ont été acceptés par le client.
Une étude rapide du cahier des charges qui est loin d’être finalisé, vous conduit à estimer les charges en « Hommes * Semaines » (HSM) ainsi :

Phases du projet Charges (HSM)
Phase 1 : Rédaction du CDCF (Cahier Des Charges Fonctionnel) 5
Phase 2 : Phase de Conception
choix et architecture
spécification du Noyau et de l’IHM (interface Homme Machine)
spécifications générales des fonctions du lot 1
spécifications générales des fonctions du lot 2
3
4
3
4
Phase 3 : Phase de Réalisation (tests unitaires compris)
réalisaton du noyau et de l’interface IHM
réalisation lot1
réalisation lot2
9
8
9
Phase 4 : Phase Tests d’intégration et qualification
tests et qualification
lancement et Mise en Production
5
7

Du coté maîtrise d’ouvrage, le client a désigné le Directeur du grand magasin des Champs Elysées pour être votre interlocuteur.
Du coté maîtrise d’œuvre, le projet sera composé de vous même, d’un concepteur, et de deux réalisateurs débutants. Vous rendrez compte au Directeur des Etudes.
Les travaux correspondants aux phases 1 et 2 ne peuvent être réalisés que par 2 ressources RH du Projet (le concepteur et vous même )
Sur les phases 3 et 4, vous pouvez affecter toutes vos ressources humaines.
Les lots 1 et 2 sont indépendants.

Plan d’assurance qualité d’après hypothèse de départ

Ce plan décrit l’ensemble des dispositions prise dans le cadre du projet KORDA qui consistera à créer la nouvelle version de la base de données KORDA accessible en ligne. Il permettra de mettre en place les bonnes pratiques de l’état de l’art lors des phases organisationnelle et pilotage. Cela nous assurera du niveau de qualité du logiciel final en validant chaque grande étape de sa conception.

Par ailleurs, en sus de ce plan d’assurance qualité qui s’appliquera durant le projet de la revue de lancement jusqu’à sa fin, il conviendra de prendre connaissance et d’appliquer les manuels qualité et processus propre à l’entreprise.

Les dérogations à ce plan et aux manuels ne sera possible qu’après accord conjoint et écrit des responsables de projet d’ALTRAN EST et de l’Observatoire Européen de l’Audiovisuel.

Présentation

La demande

La société COSME a décidé de mettre en place un logiciel de gestion nécessaire à sa structure afin de gérer sa chaîne de magasins à l’aide de la société ESSII. Cette décision a été prise suite aux difficulté de consolidation des données des différents magasins, notamment en terme comptable, logistique et analyse de la zone de chalandise. Ce nouveau système de gestion permettra de :

  • gérer les stocks du magasin et les réapprovisionnement avec la centrale de stockage en automatisant les actes récurant et en permettant les réassort de manière automatisé
  • présenter les comptes consolidé de la société pour les obligations légales sans avoir à effectuer de multiples transfert de données et les pannes récurrentes qui en découlent
  • analyser l’évolution du stock afin de déterminer les produits les plus intéressants sur la zone de chalandise et de connaître ceux ayant le plus de capacité d’évolution par rapport aux autre magasins.

Nous allons donc passer d’un système d’information autonome pour chaque entité qui réplique ses données de manière mensuelle à un système sous forme d’extranet où les opérations pourront se faire en temps réel. Le niveau de sécurité devra être au moins équivalent au système précédent.

Pour mener à bien ces opérations, nous nous servirons des documents de références validé par COSME et ESSII, à savoir :

  • l’offre de service de ESSII
  • le dossier de soumission au comité d’engagements de COSME
  • le cahier des charges de COSMEGEST

Le contexte

L’ancienne organisation se présentait sous la forme suivante :

La nouvelle organisation sera plus centralisé et se présentera sous cette forme :

L’avantage de cette centralisation des données de gestion pour les magasins sera de mutualiser les commandes chez les fournisseurs, ce qui permettra une diminution des coûts d’une part, et de trouver les produits sous représenté et donc ayant le plus de perspectives d’augmentation des ventes d’autres part.

Pour le siège, l’avantage sera une information immédiate des opérations comptable afin de pouvoir générer les états comptable à temps pour les différents prélèvements obligatoire.

Enfin, les fournisseurs auront des commandes planifiés qui leur permettront de mieux s’organiser pour leurs livraisons. Afin d’améliorer la transmission de l’information à nos partenaires, l’échange de données pour se faire sous la forme d’un service SOAP

Les contraintes

Comme nous allons référencer l’ensemble de nos fournisseurs dans un fichier nominatif, il conviendra d’effectuer une déclaration de notre fichier à la CNIL.

Par ailleurs, au niveau sécurité, il faut faire en sorte que seul les personnes autorisées ne soit capable d’effectuer la commande. Nous pourrons nous inspirer de la séparation des tâches effectives dans les lois Sarbanes-Oxley afin de sécuriser le processus de commande.

Pour finir, une importante contrainte de continuité existe, car le processus de commande est au coeur de notre métier et pourrait bloquer le fonctionnement normal de l’entreprise.

Répertoire de la base documentaire du projet

Documents applicables

Les documents applicables sont des documents à respecter lors de la réalisation du projet.

Pour les projets intégrant des études, les exigences réglementaires ou légales applicables au domaine concerné entrent dans le répertoire des documents applicables.

RAPPEL : L’application stricte des documents applicables doit être vérifiable.

Documents Client

Titre Référence Date ou

Version/Edition

Cahier des charges et ses amendements
SFG (pour un projet débutant par des SFD)
SFD (pour un projet de développement)
Normes Client (si imposées*)
(à compléter)

* Attention à n’accepter de la part du Client que des normes ou règles que l’on pourra appliquer à la lettre, sinon il s’agit d’un document de référence.

Documents ESSI

Titre Référence Date ou

Version/Edition

Contrat
Proposition Commerciale (le cas échéant)
Manuel Qualité ID9628AA-002573
Guide des Procédures Qualité ID9616AB-000150
Guide Gestion de la Documentation ID9634AA-002573
(à compléter)

Ces documents sont consultables auprès du Directeur de projet d’ESSI.

Documents de référence

Les documents cités ci-après ne sont pas directement applicables dans le projet, ils servent de base de travail pour mener à bien la réalisation.

Il s’agit en général de Manuels Opératoires ou de Guides Techniques.Documents Client

Titre Référence Date ou

Version/Edition

(à compléter)

Documents ESSI

Les documents de référence sont tous les documents descriptifs des processus de production et de management d’ESSI nécessaires à la réalisation du projet.

Ces documents sont consultables auprès du Directeur de projet de ESSI.

Terminologie

Ce sous chapitre sera complété au fur et à mesure de la création du dossier.

Glossaire des termes

Définir dans ce tableau les termes dont l’interprétation peut être ambiguë en précisant éventuellement les références.

Terme Définition
Document final Document ou dossier libératoire par rapport au contrat livré au Client pour recette
Document intermédiaire Document intermédiaire (par opposition à document final) ou partie d’un document final soumis à l’approbation du Client pour permettre à ESSI de s’assurer que le projet est sur la bonne voie
Livraison Remise au Client d’une fourniture (dossier ou produit) pour approbation ou pour recette
Mise à disposition Remise au Client d’un document pour vérification croisée (préalablement à la livraison pour recette)
(adapter en ne citant que les termes utiles, à compléter si nécessaire)

Abréviations et sigles

Recenser et expliciter dans ce tableau les abréviations et les sigles utilisés dans le PQP avec si nécessaire un complément de définition.

Abréviation Signification
DPC Directeur de projet Client
DPS Directeur de projet ESSI
CP Chef de projet
DMAQ Dossier de Management et d’Assurance Qualité du Projet
DS Directeur de surveillance
FCQ Fiche Contrôle Qualité (consignation du résultat d’une procédure Qualité : approbation, recette…)
FE Fiche Evénement (incident, demandes d’évolutions, …)
FQR Fiche Question/Réponse
OSQ Outillage Standard Qualité
PQP Plan Qualité Projet
RC Responsable commercial
SFD Spécifications Fonctionnelles Détaillées
SFG Spécifications Fonctionnelles Générales
(adapter en ne citant que les abréviations utiles, à compléter si nécessaire)

L’organisation

Rôles des différents acteurs

Principes

Le bon déroulement du projet nécessite une formalisation des relations entre le Client et ESSI.

D’une façon générale, pour le projet confié à ESSI, les responsabilités sont les suivantes :

ATTENTION : La liste de missions ci-dessous doit être adaptée au contexte de chaque projet.

  • Le Client (DG ou Service utilisateur) est le maître d’ouvrage du projet.
  • Le Client (en général, la Direction informatique) dans ses responsabilités de maître d’œuvre du projet :
    • décide des choix fondamentaux,
    • définit ses besoins et contraintes,
    • choisit parmi les différentes alternatives proposées la solution à implémenter,
    • s’assure de l’adéquation des choix effectués par rapport aux besoins du maître d’ouvrage,
    • anime et coordonne ses intervenants et ceux de ses propres fournisseurs,
    • fournit à ESSI les éléments prévus contractuellement,
    • valide et recette l’ensemble des livrables,
    • recette l’application globale par l’exécution de ses tests et l’analyse des résultats.
  • ESSI, en tant que fournisseur choisi par le Client :
    • assure le pilotage du projet,
    • anime et coordonne ses intervenants et ceux de ses propres fournisseurs,
    • spécifie les fonctions du système,
    • propose, en liaison avec l’équipe projet et les groupes utilisateurs, les différentes possibilités de fonctionnement (standard, contournement, adaptation de l’organisation, développement spécifique,…),
    • spécifie les besoins en matériel et gère les plates-formes,
    • conçoit l’assemblage technique et fonctionnel des éléments logiciels,
    • définit et lance les sous projets de réalisation,
    • qualifie les réalisations,
    • assure l’assemblage de modules réalisés pour constituer le système d’information et assure les livraisons de lots cohérents,
    • assiste le Client dans la recette et la mise en service du projet,
    • conçoit l’organisation du support et de la maintenance du système.

L’arbitrage des contraintes qualité-coûts-délais revient aux deux partenaires du projet, le Client et ESSI.

Les interventions et prestations des Editeurs des différents composants de la solution sont gérées par le Client en coordination avec ESSI. (suivant option du contrat)

Les intervenants du Client

Définir ici les principaux acteurs du projet chez le Client et notamment :

Représentant de la Direction : (nom du Représentant de la Direction)

Le Représentant de la Direction est investi du pouvoir de décision pour rendre les arbitrages nécessaires notamment en matière de délais et de coûts.

Ses attributions sont principalement :

  • la définition des objectifs et des orientations générales qui devront être respectées tout au long du projet,
  • l’affectation des ressources : mise en œuvre des moyens financiers, matériels et humains nécessaires à l’atteinte des objectifs du projet.

Directeur de projet Client : (nom du DPC)

Le Directeur de projet, désigné par la Direction du Client, est l’interlocuteur « opérationnel et au quotidien » du Directeur de projet ESSI. Sa mission consiste à organiser et à gérer le projet au sein du Client en fonction des directives et procédures élaborées en coordination avec ESSI.

Il est responsable de :

  • la coordination avec ESSI,
  • l’organisation de la mise à disposition par le Client des éléments nécessaires à ESSI dans les délais prévus,
  • la validation des documents émis par ESSI,
  • l’organisation des recettes,
  • le suivi global de l’avancement du projet,
  • la communication et la vente du projet chez le Client.

Sa disponibilité et sa présence sont indispensables dans le cadre du projet.

Il participe aux instances de pilotage du projet. Il a pouvoir de décision pour rendre les arbitrages nécessaires en matière de choix fonctionnels et techniques.

Responsable Qualité : (nom du responsable qualité)

Le Responsable Qualité a pouvoir de décision pour rendre les arbitrages nécessaires en matière de contrôle qualité.

Chef de projet utilisateur : (nom du Chef de projet utilisateur)

Le Chef de projet utilisateur coordonne les besoins et assure la cohérence des procédures transverses ; il est responsable fonctionnel du projet et pilote les groupes utilisateurs.

Equipe de projet

L’équipe de projet est constituée du Directeur de projet, d’utilisateurs experts et représentants de chaque domaine concerné, de membres du service informatique et éventuellement de deux ou trois utilisateurs clés responsables des groupes utilisateurs.

Ses fonctions sont principalement :

  • la participation à la définition des grands axes et des besoins fonctionnels de chaque domaine,
  • la participation à la planification et à la supervision de la mise en œuvre du projet,
  • l’assistance aux groupes utilisateurs dans la résolution de leurs problèmes,
  • la promotion de la communication (information sur la vie du projet).

Groupes utilisateurs

Un groupe utilisateurs est constitué pour chaque domaine étudié.

Les groupes utilisateurs sont composés de représentants choisis pour leur connaissance de l’entreprise, leur facilité de communication et leur dynamisme; chaque groupe étant animé par un Responsable utilisateurs chargé :

  • de coordonner les travaux d’étude,
  • de représenter les utilisateurs vis-à-vis de l’équipe projet,
  • d’assurer, vers celle-ci, la remontée des résultats des travaux (pour validation), ainsi que des demandes éventuelles d’arbitrage.

Le rôle des groupes utilisateurs est :

  • de connaître en détail les besoins et les règles de gestion,
  • de connaître le fonctionnement global du progiciel et connaître le fonctionnement détaillé des fonctions qui les concernent directement,
  • de participer aux ateliers de définition du projet (maquettage, prototypage),
  • de valider avec l’équipe projet les différents dossiers,
  • de participer aux recettes utilisateurs,
  • d’être des relais pour les utilisateurs finals lors des formations ou de la phase de démarrage.

Leur niveau d’implication et leur capacité à prendre des décisions sont des critères majeurs dans la réussite du projet.

Les intervenants de ESSI

Ces intervenants sont soit de ESSI soit des membres de la ou des sociétés Fournisseurs.

La notion de fournisseur comprend les Editeurs, les Constructeurs et les Sous-traitants.

Structure commerciale et Surveillance du projet :

  • Directeur de surveillance : (nom du DS)

Le Directeur de surveillance du projet a pour mission de superviser le déroulement du projet (commerce et production).

  • Responsable commercial : (nom du Responsable commercial)

Le Responsable commercial assure la relation commerciale avec le Client pendant la réalisation du contrat (participation aux points périodiques avec le Client, élaboration et négociation d’avenants suite à des évolutions du projet, assistance au Directeur de projet ESSI sur les aspects commerciaux et contractuels).

  • Structure qualité : (nom de la Structure qualité du projet)

La Structure qualité est indépendante du management du projet. A ce titre, elle assure le suivi qualité du projet et met en œuvre une assurance qualité « externe » au projet soit par ses propres moyens soit en mandatant d’autres acteurs de ESSI.

Equipe projet

La structure de l’équipe et la responsabilité de chacun sont à adapter en fonction du volume du projet et de la taille de l’équipe.

L’équipe projet est placée sous la responsabilité du Directeur de projet qui coordonne l’ensemble des intervenants.

Elle est organisée de la façon suivante :

  • Un Chef de projet Progiciel avec un ou plusieurs consultants progiciel pour le consulting applicatif, l’installation, la formation initiale.
  • Des experts techniques.
  • Un Chef de projet de réalisation, responsable des développements spécifiques, des interfaces et des programmes de reprises (ainsi que de la documentation technique).
  • Une équipe de réalisation pour les développements spécifiques, les interfaces et les programmes de reprise.
  • Une équipe de qualification.
  • Un responsable qualité interne au projet.
  • Rôle du Directeur de projet ESSI : (nom du DPS)

La notion de Directeur de projet a été introduite pour répondre aux besoins des gros projets. Dans ceux-ci, la présence d’un CP Progiciel, d’un CP Réalisation et de CP’s Fournisseurs, nécessite une personne pour coordonner et piloter l’ensemble. C’est le DPS qui en a la charge.

Ses tâches, bien qu’amplifiées par le nombre des intervenants, sont de même nature que celles d’un CP.

Le Directeur de projet est responsable de la bonne fin du projet vis-à-vis du Client et de ESSI. Responsable de la qualité du produit final et du processus d’obtention de celle-ci, il a un rôle essentiel dans l’application du Système Qualité ESSI.

Manager du projet, il est l’interlocuteur privilégié du Directeur de projet Client et participe aux différentes instances de pilotage du projet.

Il gère la base d’information et assure les actions de reporting nécessaires à sa bonne gestion, il détermine et contrôle l’engagement des ressources sur le projet pour la partie ESSI.

  • Rôle du Chef de projet Progiciel : (nom)

Un Chef de projet Progiciel s’impose dans le projet à partir du moment où il y a plusieurs consultants qui nécessitent une coordination (à partir de 3 ou 4 consultants), surtout s’ils n’ont pas l’habitude de travailler ensemble.

Le Chef de projet Progiciel travaille sur les paramétrages structurants (les paramétrages fonctionnels étant du rôle de l’équipe projet du Client).

Il a la responsabilité du paramétrage, du maquettage et du prototypage.

Il vérifie la documentation technique du progiciel et gère les versions.

  • Rôle des consultants Progiciel

Ils préparent et dispensent les formations initiales.

Ils transmettent aux utilisateurs des groupes de travail la connaissance du produit et, à ce titre, ils réalisent les spécifications fonctionnelles générales et assistent les utilisateurs lors du maquettage.

Ils conseillent l’équipe de réalisation pour les spécifications fonctionnelles détaillées et pour l’intégration des développements spécifiques dans l’architecture technique cible.

  • Rôle des experts techniques

Les experts, architecte système et architecte logiciel, interviennent lors de l’installation du progiciel. Ils installent, paramètrent et déploient les différents matériels et logiciels de l’environnement technique.

(suivant les options du contrat) Pendant la durée du projet, ils assurent l’administration de l’application. Ils assurent également les formations liées à cet environnement.

  • Rôle du Chef de projet Réalisation : (nom)

Le Chef de projet Réalisation travaille sur les développements spécifiques, les interfaces et les programmes de reprise.

Il encadre l’équipe de réalisation et reste en contact permanent avec l’équipe informatique du Client.

Il a la responsabilité technique de la réalisation et gère les configurations logiciels.

Il élabore la documentation technique.

  • Rôle de l’équipe de réalisation

L’équipe de réalisation assure les développements planifiés sous la responsabilité du Chef de projet. Sa composition peut varier au cours du développement du projet en fonction des tâches à réaliser et des contraintes de planning.

Cette équipe intervient sur les phases de spécifications détaillées, réalisation, tests et mise en œuvre.

  • Rôle de l’équipe de qualification

Cette équipe intervient pour qualifier les développements. Elle prépare le plan de qualification dès l’issue des SFG et suit ce plan pour passer les jeux de tests.

L’équipe peut être constituée soit de personnes issues des consultants et de l’équipe de réalisation, soit de personnes dédiées à la qualification (gros projets).

Préciser ici le niveau de mise à contribution du Client (assistance, sollicitation ou intégration de collaborateurs du Client dans l’équipe,…)

Schéma de synthèse des relations Client / ESSI

Les relations entre les acteurs définis ci-dessus peuvent être schématisées comme suit :

Instances de pilotage et de gestion du projet

Préciser ici la fréquence, les dates prévues, l’ordre du jour, les participants des réunions des instances communes (a minima le Comité de pilotage ou Point Périodique Client,…). Le pilotage du projet interne à Sopra Group est décrit dans le Dossier d’Initialisation Interne.

Le pilotage et la gestion du projet s’appuient sur des instances communes au Client et à ESSI :

  • le Comité de pilotage,
  • le Comité de projet,
  • le Point de coordination hebdomadaire.

Par ailleurs, des groupes de travail sont mis en place :

  • Groupes d’étude fonctionnelle,
  • Groupe d’étude technique,
  • Groupe de validation.

(A adapter en fonction du contexte)

Le Comité de pilotage

La fréquence de ce comité est à décider en fonction de la taille du projet et de la phase dans laquelle il se trouve.

Objectifs : pilotage stratégique du projet.

Déroulement : Les réunions du Comité de pilotage sont préparées par le Directeur de projet Client en coordination avec le Directeur de projet ESSI. Le Directeur de projet Client présente l’état d’avancement général du projet, le planning prévisionnel à 3 mois.

Ordre du jour :

  • les dates prévisionnelles des livraisons pour validation,
  • les risques sur le projet (risques notés dans le PQP et ceux détectés en cours de projet),
  • les objectifs qualité exprimés dans le PQP,
  • les besoins en ressources (ESSI / Client ),
  • les relations contractuelles et budgétaires (suivi facturation, avenants,…),
  • les relations avec les fournisseurs,
  • les actions de communication (à l’intérieur du projet et dans l’entreprise),
  • la synthèse de l’avancement du projet.

Participants :

  • le Représentant de la Direction du Client
  • le Directeur de projet Client
  • le Responsable commercial du projet ESSI
  • le Directeur de projet ESSI
  • le Directeur de surveillance du projet ESSI

Périodicité : bimestriel

Documents en entrée : compte rendu du Comité précédent.

Documents en sortie : compte rendu rédigé par ESSI et remis pour approbation au Directeur de projet Client dans un délai de 2 ours ouvrés après la réunion. En l’absence de remarques dans les (5*) jours ouvrés suivants, ce compte rendu est réputé approuvé. Après approbation, ce compte rendu a un caractère contractuel.

* Délai de diffusion et mode de validation des comptes rendus à adapter si nécessaire. Proscrire la validation en début de réunion suivante qui introduit des délais de validation pénalisants pour le projet.

Le Comité de projet

Le comité de projet peut être bimensuel suivant la taille du projet et la criticité de la phase.

Objectifs : avancement du projet, arbitrages, identification des points de risque.

Ordre du jour :

  • avancement du projet (respect des délais, livraisons, plannings mensuels),
  • qualité (récapitulation des actions qualité, suivi des demandes évolutions, des non-conformités et des incidents, évolution du PQP),
  • gestion des ressources du projet,
  • arbitrages éventuels,
  • questions diverses.

Participants :

  • le Directeur de projet Client
  • le Chef de projet utilisateur
  • les responsables des groupes utilisateurs (facultatif),
  • le Directeur de projet ESSI,
  • le Chef de projet progiciel
  • les consultants (facultatif)
  • et toute autre personne à la demande du Client ou de ESSI.

Périodicité : mensuel

Documents en entrée : compte rendu du comité précédent, tableaux de bord mensuels de suivi du projet, fiches événements (incidents, non-conformités, demandes d’évolution,…).

Documents en sortie : compte rendu rédigé par ESSI et remis pour approbation au Directeur de projet Client dans un délai de 2 jours ouvrés après la réunion. En l’absence de remarques dans les (5*) jours ouvrés suivants, ce compte rendu est réputé approuvé. Après approbation, ce compte rendu a un caractère contractuel.

* Délai de diffusion et mode de validation des comptes rendus à adapter si nécessaire. Proscrire la validation en début de réunion suivante qui introduit des délais de validation pénalisants pour le projet.

Le Point de coordination hebdomadaire

Objectif : point d’avancement des travaux.

Ordre du jour :

  • avancement du projet (respect des délais, livraisons, planning proche),
  • qualité (suivi des demandes d’évolutions, des non-conformités et des incidents),
  • questions diverses.

Participants :

  • le Directeur de projet Client
  • le Directeur de projet ESSI,
  • et toute autre personne à la demande du Client ou de ESSI.

Périodicité : hebdomadaire

Documents en entrée : compte rendu du point précédent, tableaux de bord hebdomadaire de suivi du projet, fiches événements (incidents, non-conformités, demandes d’évolutions,…).

Documents en sortie : compte rendu rédigé par ESSI et remis pour approbation au Chef de projet Client dans un délai de 1 jours ouvrés après la réunion. En l’absence de remarques en début de la réunion suivante, ce compte rendu est réputé approuvé. Après approbation, ce compte rendu a un caractère contractuel.

* Délai de diffusion et mode de validation des comptes rendus à adapter si nécessaire.

Les groupes de travail

Ce paragraphe devra présenter l’organisation retenue pour les différentes réunions nécessaires pour mener à bien le projet. Il devra notamment préciser la participation attendue des acteurs du Client, la rédaction ou non de comptes rendus (éventuellement en fonction des types de réunion).

Le texte suivant est donné à titre d’exemple, il devra être adapté en fonction du contexte (éventuellement supprimé si sans objet pour le projet).

La structure de travail (illustrée par le schéma suivant) est fondée sur des groupes constitués par thèmes :

  • groupe de travail chargé de l’étude fonctionnelle,
  • groupe de travail chargé de l’étude technique,
  • groupe de travail chargé de la validation.
    Ce dernier groupe de travail est constitué de sous-ensembles de chacun des groupes précédents (l’existence de ce groupe se justifie uniquement dans le cas de projets où l’ensemble des membres des différents groupes de travail ne peut pas participer aux procédures de vérifications croisées).
Groupe Etude fonctionnelle

(utilisateurs, informaticiens, responsable fonctionnel…)

Groupe Etude technique

(utilisateurs, exploitants informaticiens,…)

Groupe Validation

(utilisateurs, exploitants, informaticiens,…)

Ces groupes de travail sont constitués de collaborateurs du Client et de ESSI (équipe projet). La liste des participants à chaque groupe est définie lors du premier Comité de projet et peut être modifiée lors des comités suivants. Des interventions ponctuelles de membres externes aux groupes de travail pourront par ailleurs être nécessaires. Elles seront définies lors des comités de projet.

Si la liste des participants est connue à l’initialisation, modifier le texte ci-dessus et préciser les participants pour chaque groupe de travail.

Les différents types de réunions des groupes de travail sont définis dans le tableau suivant. L’échéancier des réunions est défini lors des comités de projet.

Type de réunion Objet Participants Compte rendu
Réunions d’étude Définition des besoins, des contraintes, orientations, étude technique,… Groupe étude fonctionnelle ou étude technique Rédigé par ESSI dans les 3 jours ouvrés

A valider dans les 3 jours ouvrés suivant la diffusion

La typologie des réunions peut si nécessaire être affinée : étude fonctionnelle sous-système, étude technique,…
Mise à disposition de document

(facultatif)

Présentation d’un document lors de la mise à disposition pour vérification croisée Groupe de validation Pas de compte rendu
Réunion de validation Suivi des résultats de la vérification croisée Groupe de validation Rédigé par ESSI dans les 3 jours ouvrés

A valider dans les 3 jours ouvrés suivant la diffusion

Remarque : la rédaction d’un compte rendu de réunion n’est pas obligatoire si le déroulement du projet prévoit la remise rapide d’un document prenant en compte les conclusions de la réunion en question. Il est cependant recommandé de rédiger dans tous les cas en séance un relevé de conclusions remis au Client en fin de réunion.

Communication

Interlocuteurs par type de question

Le tableau suivant permet d’identifier les interlocuteurs par type de question. (tableau à adapter au contexte du projet et à compléter pour les intervenants Client)

Type de question Interlocuteur Client Interlocuteur ESSI
Contractuelle ou commerciale à définir Responsable commercial
Fonctionnelle à définir Directeur de projet
Infrastructure du projet à définir Directeur de projet
Non-conformité à définir Directeur de projet
Demande d’évolution à définir Directeur de projet

Responsable commercial

Supports types

Les supports types des différents documents échangés entre ESSI et le Client (outre les documents de production) sont les suivants :

Support Utilisation
Courrier, FAX ou e-mail Pour les questions contractuelles et commerciales
Compte rendu Pour les réunions
Bordereau de livraison Pour les livraisons
Fiche Contrôle Qualité
(FCQ)
Pour toutes les actions d’acceptation :

– vérifications croisées

– approbation ou recette

– …

Fiche Evénement
(FE)
Pour les incidents, demandes d’évolution, non-conformités
Fiche Question/Réponse (FQR) Pour les demandes d’informations ou de précisions (procédure de question/réponse)
Convocation à une formation Pour prévenir les personnes de la date et du lieu de la formation
Présence à une formation Pour lister les présences effectives des personnes convoquées
Evaluation d’une formation Pour valider une formation

Ces documents sont enregistrés dans le Dossier de Management et Assurance Qualité (DMAQ) géré par le Directeur de projet ESSI.

Pour les documents échangés sur support magnétique, préciser ici les modalités d’échange.

ATTENTION : Pour les documents qui nécessitent obligatoirement la signature du Client (bordereaux de livraison, FCQ de recette, …), conserver le support « papier ».

Procédure de question/réponse écrite

La procédure de question/réponse est résumée dans le tableau suivant :

Origine de la Question Responsable émission Responsable réception Support Délai maximum de réponse
ESSI Directeur de projet ESSI Directeur de projet Client FQR 3 jours ouvré

(5 jours ouvrés)

Client Directeur de projet Client Directeur de projet ESSI FQR 3 jours ouvré

(5 jours ouvrés)

(Tableau à adapter et compléter, notamment pour définir les délais).

Traitement des problèmes et suivi de leur règlement

(Texte à adapter au contexte du projet)

En cas d’événement mettant en cause la réussite du projet (augmentation de charge, remise en cause du délai,…), le Client ou ESSI pourront demander une réunion exceptionnelle du Comité de projet pour tenter de trouver une solution.

La solution élaborée lors du Comité de projet sera validée lors d’un Comité de pilotage convoqué à cet effet.

La présence du Directeur de surveillance ESSI sera requise pour cette réunion.

Découpage du projet

Le projet sera découpé en différentes phases réparti sur les profil suivants :

  • lancement : responsables de lots, chefs de projet, maîtrise d’ouvrage
  • conception : Chef de projet, MOA, utilisateurs clés
  • conception détaillé : Chef de projet, MOA, utilisateurs clés, MOE
  • réalisation : Chef de projet, MOE
  • tests unitaires : Chef de projet, MOE
  • qualification et recette : Chef de projet, MOE, utilisateurs clé
  • déploiement : Chef de projet, MOE
  • conduite du changement : Chef de projet, MOA

Un groupware sera mis en place pour la durée du projet où les personnes impliqués dans le projet auront le découpage des tâches ainsi que celles lui étant attribué. Le découpage sera à réaliser par le chef de projet de chaque lot, un chef de projet pouvant s’occuper de plusieurs lots. Par ailleurs, ce groupware devra centraliser les diverses documentations qui pourront alors être visionné par les différents ayant-droits et se chargera d’envoyer les divers rappel nécessaire que l’on peut automatiser en fonction du découpage des tâches prévisionnel.

Le lancement

Lors de la phase de lancement, un contrat de projet sera établi entre le directeur de projet et la maîtrise d’ouvrage. Le directeur de projet aura alors en charge la rédaction des différentes lettres de mission pour les différents chef de projets retenus.

Montage général du projet

Il ne s’agit pas de rappeler ici le cycle de vie ou de la méthode utilisée mais de présenter le montage du projet, sous la forme d’un schéma représentant « le PERT global » du projet et faisant apparaître les grandes étapes retenues en fonction des lots de livraison, du découpage du projet.

Les commentaires mettent en évidence les périodes sensibles et le chemin critique.

Le schéma suivant est donné à titre d’exemple et doit être adapté en fonction du contexte.


Montage détaillé du projet par étapes

Pour chacune des étapes identifiées ci-dessus, le tableau suivant synthétise :

  • les entrées (documents et produits nécessaires pour la réalisation de l’étape),
  • les activités principales,
  • les sorties (documents ou produits réalisés au cours de l’étape).

ATTENTION : Le tableau présenté ci-après représente un cas standard de démarche à adapter aux conditions du projet concerné : ne garder que les étapes retenues pour le projet.

Entrées Activités principales Sorties
Initialisation du projet
Documents applicables
Documents de référence
Montage du projet Plan Qualité Projet
Spécifications Fonctionnelles Générales
Cahier des charges et réponse ESSI
Etude préalable
Autres documents fournis par le Client
Description de la solution conceptuelle et organisationnelle du futur système Dossier de SFG
Spécifications Fonctionnelles Détaillées
Dossier de SFG Description de la solution retenue avec représentation de la vue utilisateurs et contrôle de faisabilité technique Dossier de SFD
Maquette/Prototype (le cas échéant)
Architecture
Dossiers de spécifications Définition de l’architecture de la solution Dossier d’architecture
Spécifications internes
Dossiers de spécifications
Dossier d’architecture
Analyse des composants logiciels prévus dans l’architecture Dossier de spécifications internes du logiciel
Programmation et Tests unitaires
Dossier de spécifications internes Réalisation des composants logiciels Composants logiciels testés
Intégration
Composants logiciels Vérification du respect et de la pertinence de l’architecture Dossier d’intégration
Logiciel intégré
Qualification et recette interne
Dossier de qualification
Logiciel intégré
Vérification de la conformité du logiciel par rapport aux spécifications Dossier de qualification complété
Logiciel livrable
Recette Client
Logiciel livré Vérification Client P.V. de recette

Par ailleurs, la Structure qualité ESSI planifie une revue de projet tous les six mois et éventuellement sur demande des instances de pilotage du projet.

Définition des responsabilités entre le Client et ESSI

Rappeler (ou définir) la répartition des tâches entre le Client et Sopra Group. En principe, cette répartition doit figurer dans le contrat, il s’agit alors d’un rappel.

Ce tableau est à adapter à chaque situation contractuelle.

R = Responsabilité, A = Assistance, V = Validation

Tâche Client ESSI
Initialisation du projet
Initialisation du projet A R
Plan Qualité Projet V R
Spécifications Fonctionnelles Générales
Dossier de SFG A,V R
Spécifications Fonctionnelles Détaillées
Dossier de SFD A,V R
Maquettage A,V R
Développement
Gestion de l’environnement de développement R
Architecture R
Spécifications internes R
Programmation et tests unitaires R
Intégration A,V R
Reprise et migration des données A,V R
Qualification
Gestion de l’environnement de qualification A R
Constitution des jeux d’essais R A
Qualification des développements V R
Traitement des non-conformités A,V R
Recette Client
Recette des documents finals R,V A
Gestion de l’environnement de tests pour recette A,V R
Constitution des jeux d’essais R,V A
Installation des produits informatiques A,V R
Recette des produits informatiques R,V A
Tâches transverses
Comptes rendus des comités de pilotage V R
Comptes rendus des comités de projet V R
Organisation des vérifications croisées R
Sécurité (logiciels et documents) V R

LANCEMENT DU PROJET

Indiquer quel est le ou les documents qui font référence pour l’engagement de la Maîtrise d’œuvre à satisfaire la demande précise de la Maîtrise d’ouvrage (par exemple : lettre de mission, contrat de projet, …).
Présenter succinctement le projet lancé pour répondre à la demande, et les conditions dans lesquelles il est lancé.
Présenter les phases (renvoyer sur le paragraphe “ planning ”), la façon dont les spécifications du produit vont être définies, l’environnement technique du produit à réaliser, …
Faire état, le cas échéant, des conditions dans lesquelles le projet pourra voir son objet ou son organisation évoluer.

Le lotissement

Présenter et justifier le lotissement du projet. Le but du lotissement est de répartir les tâches à réaliser de façon à ce que :

  • toutes les activités à effectuer soient affectées à un responsable dans un lot,
  • un responsable de lot ait une charge qu’il puisse supporter et qui soit en rapport avec ses compétences et le temps dont il dispose,
  • l’ensemble des lots constitue un système gérable par le Pilote opérationnel (le chef de projet).

C’est au Chef de projet de définir les lots. Il peut lui-même être responsable d’un ou plusieurs lots (par exemple pour le lot “ pilotage ”).
Faire référence aux fiches de lot qui seront en annexe de ce document.

Mentionner les liens avec d’autres Plans Qualité, par exemple dans le cas d’un projet complexe où un Plan Qualité par lot est établi.

Les acteurs

Les responsables projet

Les responsables de lot

Les contributeurs

Les instances de pilotage

Délégations et habilitations

Le planning

Le budget

Les achats

Les livrables

Tableau récapitulatif des livraisons et des procédures qualité

Livraisons Procédures Qualité
Objet Réalisé
par
Livrable contractuel Date livraison prévue Procédure Responsable Date
prévue
Plan Qualité Projet ESSI Oui Revue initialisation Structure Qualité jj/mm/aaaa
Approbation DS DS jj/mm/aaaa
jj/mm/aaaa Recette Client CP Client jj/mm/aaaa
Dossier de SFG ESSI Oui Vérification croisée CP ESSI jj/mm/aaaa
Recette interne DS jj/mm/aaaa
jj/mm/aaaa Recette Client CP Client jj/mm/aaaa
Dossier de SFD ESSI Non Lecture simple CP ESSI jj/mm/aaaa
jj/mm/aaaa Approbation Client CP Client jj/mm/aaaa
Dossier d’architecture ESSI Non Lecture simple CP ESSI jj/mm/aaaa
Revue d’architecture Structure Qualité jj/mm/aaaa
jj/mm/aaaa Approbation Client CP Client jj/mm/aaaa
Dossier
des Interfaces
Client Oui jj/mm/aaaa Approbation CP CP ESSI jj/mm/aaaa
Dossier de Spécifications internes ESSI Non Lecture simple CP ESSI jj/mm/aaaa
Composants logiciels ESSI Non Lecture de code CP ESSI jj/mm/aaaa
Tests unitaires Equipe projet jj/mm/aaaa
Management Projet ESSI Sans Objet Revue de projet Structure Qualité jj/mm/aaaa
Logiciel ESSI Oui Tests d’intégration Qualification CP ESSI jj/mm/aaaa
Recette interne DS jj/mm/aaaa
jj/mm/aaaa Recette Client CP Client jj/mm/aaaa

Les méthodes, techniques et outils

La gestion documentaire

La   gestion   documentaire   sera   à   charge   d’ESSI.  ESSI   s’assurera   en   particulier   de   la   bonne conservation  de  tout   les   documents   émis.  Ces  document   pourront  être  remis  à COSME  sur demande, et sera remis en fin de projet dans sa globalité. ESSI pourra en conserver une copie pour sa base de capitalisation mais ne pourra uniquement s’en servir à titre personnel.

Les enregistrements

La gestion de la configuration

La gestion configuration sera assuré par le logiciel CVS sous la responsabilité d’ESSI. Toutes les configurations   intermédiaires   seront   conservé   afin   d’en   suivre   l’évolution   et   pouvoir   constater l’évolution d’une non conformité.

La préservation des éléments confiés par le client

Les éléments confié parle client devront être sauvegardé par ESSI pendant la durée du projet de tel sorte que :

  • la perte d’information soit quasi impossible
  • l’intégrité des données soit conservé
  • la confidentialité soit assuré

Sécurité et confidentialité

Le pilotage

Engagement du projet et changements d’états

Le lancement du projet

Les points de contrôle et de décision

La gestion des litiges et problèmes

La fin du projet

La gestion des ressources

La gestion des ressources humaines

Les prestations sous traités

La maîtrise des risques

La gestion des configurations

La gestion des non conformités

La communication

Le reporting

Les autres échanges entre les acteurs du projet

La communication externe

Simulation de plan d’assurance qualité
Taggé sur :            

2 thoughts on “Simulation de plan d’assurance qualité

  • 26 décembre 2013 à 6:29
    Permalink

    Un gros boulot, avec pas mal d’idées intéressantes. Merci.
    Ceci dit, beaucoup de zônes de flou, que l’on peut trouver, par exemple, partout où est cité « gestion, gérer » « piloter » « suivre » etc…
    Surtout, les critères de réussite, et leur lien avec les tests, manquent cruellement. Compte tenu de la complexité de ce genre de projet, cela me gène énormément, d’autant que, la définition du système étant le résultat d’une définition a priori de la performance (centralisation des commandes) qui n’est pas partagée dans toutes les organisations, des résistances et des incompréhensions vont certainement surgir dans les différents magasins, et peut-être même au siège.
    Ce qui amène à un autre point: la gestion du changement….

    Répondre
  • Pingback: Exemple de plan de prévention des risques (simulation) – Informatique et autres considérations …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.